Galerie Maubert

Gabrielle Conilh de Beyssac

Née en 1986 à Ottawa.  Vit et travaille dans le Gard.

Gabrielle Conilh de Beyssac grandit au Canada et au Mali, puis étudie à la Villa Arson de Nice et aux Beaux Arts de Paris. En 2008, elle effectue une résidence-exposition collective Quartiers libres à Bamako avec les ateliers Vincent Barré et Richard Deacon. En 2011, elle acquiert une bourse de voyage d’étude pour intégrer l’institut d’art et de design Emily Carr de Vancouver. Gabrielle Conilh de Beyssac reçoit, en 2011, la bourse d’aide à projet artistique de la Mairie de Paris. En 2012, elle emporte les prix Thaddaeus Ropac et Clermont Tonnerre attribués par l’association des Amis des Beaux-Arts et participe à l’exposition des Lauréats 20m papillon à la Fondation Rosemblum. Après une résidence au domaine de Kerguéhennec, Gabrielle poursuit ses recherches au Canada lors de la résidence Est Nord Est. En 2014, elle obtient le soutien du CNAP pour son exposition personnelle à la Galerie Maubert et est exposée dans les jardins du Musée Picasso pour sa réouverture. Gabrielle est lauréate du Prix YIA Art Fair #04, 2014. En 2015 elle expose au Musée d’art moderne ARTEUM de Chateauneuf-le-Rouge, Aix en Provence. Un trio de sculptures mobiles monumentales, intitulé «Labours A B C» et co-réalisé avec Jules Guissart, est installé dans la forêt meusienne dans le cadre de l’édition 2016 du Vent des Forêts. L’ensemble fait désormais partie de la collection permanente du centre d’art. Selon Léa Bismuth, critique et commissaire d’exposition, “les œuvres de Gabrielle Conilh de Beyssac sont éprouvées par le spectateur, dans leur physicalité. Certaines sculptures tracent leurs propres formes dans l’espace alors que d’autres sont des vecteurs de tracés potentiels. Il s’agit de mettre en exergue la potentialité énergétique du mouvement, de questionner le concept de trace, compris comme une virtualité qui s’actualiserait dans une forme.”